Accueil

Baraques Walden

«je me retrouvai le voisin des oiseaux»

Henry D. Thoreau, Walden

Articles récents

Bowary, c’est facile!

Le volet «accessibilité» du projet Bowary se déploie lundi 13 septembre 2021. Les tweets seront quotidiennement transcrits en français facile à destination des jeunes enfants, des enfants présentant des troubles des apprentissages, des personnes porteuses d’un handicap cognitif et des apprenants de la langue française. Les tweets de Bowary-Facile seront accessibles sur le compte TwitterLire la suite « Bowary, c’est facile! »

Retours d’Orient: un autre projet Baraques Walden

Le projet «Retours d’Orient» fédère dix binômes d’auteur·e·s des rives de la Méditerranée (Tunisie & Égypte) et de Normandie. Entre septembre 2021 et juin 2022, chaque binôme se penchera sur une figure féminine contemporaine de Flaubert.  Dix figures de femmes constellent le ciel de cette nouvelle* aventure flaubertienne. Il y en avait d’autres mais ilLire la suite « Retours d’Orient: un autre projet Baraques Walden »

La douzième bowaryste

La bookstagrammeuse Bernadette Pivote rejoint la bande de bowarystes. Du 17 juillet au 13 août, elle réduira Madame Bovary façon Sims (sur Twitch) avec la complicité de Frédéric Ciriez. Frédéric Ciriez (qui vient de publier Récits B, son cinquième livre aux éditions Verticales) sera cet été le bowaryste n° 7. Il aura en charge laLire la suite « La douzième bowaryste »

«Il se faut reserver une arriereboutique toute nostre, toute franche, en laquelle nous establissons nostre vraye liberté et principale retraicte et solitude. […] Nous avons une ame contournable en soy mesme ; elle se peut faire compagnie ; elle a dequoy assaillir et dequoy defendre, dequoy recevoir et dequoy donner : ne craignons pas en cette solitude nous croupir d’oisiveté ennuyeuse, in solis sis tibi turba locis*.

*dans la solitude, sois une foule pour toi-même, Tibulle, Élégies.

Montaigne, De la solitude.

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.