Accueil

Baraques Walden

«je me retrouvai le voisin des oiseaux»

Hendry D. Thoreau, Walden

Articles récents

Bowary: l’aventure commence!

La première autrice du projet Bowary, Julia Kerninon, s’est lancée dans la réduction des six premiers chapitres de Madame Bovary.  Le projet Bowary a commencé sa longue traversée du Twitter (mais aussi Facebook et Instagram) ce vendredi 29 janvier. L’épopée potache durera 280 jours, elle devrait donc s’achever le 6 novembre 2021, si nos calculsLire la suite « Bowary: l’aventure commence! »

Autonomes, sobres et démontables

Nos cabanes seront confortables et intégrées au paysage. Elles seront avant tout des lieux «propres» respectueux de l’environnement et du voisinage. Leur alimentation électrique (éclairage LED, recharge de batterie d’ordinateur, branchement d’instruments de cuisson alimentaire de type bouilloire électrique et plaque à induction) sera assurée par un mix solaire photovoltaïque et éolien installé dans unLire la suite « Autonomes, sobres et démontables »

Un lieu de vie et de fête

Nos cabanes ne seront pas des «tours d’ivoire» coupées du monde mais des lieux de calme et de paix destinés à la création. Cela n’est toutefois pas incompatible avec l’organisation de rendez-vous avec le public sur le site même des cabanes. Le site sera doté d’une buvette ouverte aux adhérents (toute personne désirant adhérer, quelLire la suite « Un lieu de vie et de fête »

«Il se faut reserver une arriereboutique toute nostre, toute franche, en laquelle nous establissons nostre vraye liberté et principale retraicte et solitude. […] Nous avons une ame contournable en soy mesme ; elle se peut faire compagnie ; elle a dequoy assaillir et dequoy defendre, dequoy recevoir et dequoy donner : ne craignons pas en cette solitude nous croupir d’oisiveté ennuyeuse, in solis sis tibi turba locis*.

*dans la solitude, sois une foule pour toi-même, Tibulle, Élégies.

Montaigne, De la solitude.

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.